Bulletin aux membres de l'ACDFL
Visionnez dans votre navigateur.
Le 28 novembre 2016
 

Le secteur des fruits et légumes encourage les députés à s’intéresser à d’importants enjeux relatifs à la main-d’œuvre et à la santé

CPMA and CHC
Des représentants de l’ACDFL et du CCH sont réunis devant le Parlement.
Les 22 et 23 novembre, des chefs de file du secteur représentant l’Association canadienne de la distribution de fruits et légumes (ACDFL) et le Conseil canadien de l’horticulture (CCH) ont rencontré près de 60 députés et hauts fonctionnaires à Ottawa, afin de discuter de certains enjeux importants propres au secteur canadien des fruits et des légumes frais.

Les représentants de l’ACDFL et du CCH ont notamment évoqué la nécessité d’élaborer une politique nationale en matière d’alimentation axée sur les fruits et les légumes. Ils ont aussi parlé de la pénurie chronique de main-d’œuvre dans le secteur agricole. Ces deux enjeux ont une grande importance pour l’ensemble du secteur et ont des conséquences graves sur le prix et sur la qualité des fruits et légumes offerts aux consommateurs canadiens. Après des réunions intensives, l’ACDFL et le CCH ont proposé une soirée qui a attiré de nombreux participants et qui a permis aux représentants de consolider leurs relations avec les députés et leur personnel dans un contexte plus informel.

« Comme nous sommes le seul pays du G7 qui n’a pas de politique nationale en matière de santé et d’alimentation axée sur les fruits et légumes, nous pensons qu’il est grand temps pour le gouvernement fédéral de prendre des mesures pour s’assurer que la population consomme les portions recommandées par le Guide alimentaire canadien », a déclaré Sam Silvestro, président de l’Association canadienne de la distribution de fruits et légumes. « Un régime équilibré riche en fruits et légumes constitue la pierre angulaire d’une bonne santé et une importante mesure de défense contre les maladies chroniques et le surplus de poids. »

« Actuellement, le secteur horticole a besoin de 29 000 travailleurs supplémentaires pour bien fonctionner », a ajouté Keith Kuhl, président du Conseil canadien de l’horticulture. « Le gouvernement fédéral doit se rendre à l’évidence que le secteur agricole au pays dépend des programmes de travailleurs étrangers temporaires pour trouver des travailleurs qu’il est impossible de recruter au pays, et qu’il faut améliorer ces programmes. »

En plus d’offrir une source diversifiée d’aliments nutritifs aux consommateurs du pays, le secteur des fruits et légumes frais du Canada contribue considérablement à la production et à l’emploi à l’échelle nationale. En 2013, le secteur des fruits et légumes frais représentait 147 900 emplois et 11,4 milliards de dollars du PIB réel du pays.
 

Préparation en vue des rencontres


Le lundi après-midi, les participants se sont rassemblés en vue de leurs rencontres. L’animation de la séance de formation était confiée à Summa Strategies, une firme d’experts-conseils d’Ottawa spécialisée en politique. 
Image Title
Des représentants de l’ACDFL et du CCH se préparent à rencontrer des députés.

Rencontres avec les députés


Le personnel et les membres de l’ACDFL et du CCH se sont entretenus avec une soixantaine de députés au sujet d’enjeux qui touchent actuellement le secteur canadien des fruits et légumes frais.

« Ces rencontres nous ont fourni une belle occasion d’amorcer ou, dans certains cas, de poursuivre le dialogue avec des députés clés et leur personnel. Ces derniers se sont montrés très ouverts à nos commentaires et à nos recommandations. Nous devons maintenant nous efforcer de continuer sur cette belle lancée afin que les politiques soient modifiées selon nos attentes. »
   – Stéphanie Levasseur, propriétaire du verger Au cœur de la pomme et présidente des Producteurs de pommes du Québec


« La Moisson d’automne est l’occasion parfaite de réunir les parties prenantes d’un bout à l’autre de la chaîne d’approvisionnement afin de réclamer des changements. Nous avons eu des rencontres extrêmement productives avec certains députés d’expérience ou nouvellement élus, qui je l’espère défendront nos intérêts au Parlement. En tant que détaillant, j’estime que ces rencontres sont essentielles pour assurer la santé du secteur dans son ensemble, et je suis fier d’apporter ma contribution. »
   – Mike Furi, ancien président de l’ACDFL, The Grocery People

Image Title
Une des multiples rencontres entre des représentants de l’ACDFL et du CCH et des députés. De gauche à droite : Ron Lemaire, président de l’ACDFL; Margie Schurko, secrétaire-trésorière de la BC Produce Marketing Association; John MacDonald, membre du conseil de la PEI Wild Blueberries Growers Association; l’honorable Lawrence MacAuley, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire; Rebecca Lee, directrice générale du CCH; Jan VanderHout, vice-président de l’Ontario Fruit & Vegetable Growers Association.

Réception en compagnie des députés et de leur personnel


L’ACDFL et le CCH ont organisé une réception informelle à l’extérieur de la Colline parlementaire afin de renforcer leurs liens avec les députés et leur personnel. Présents en grand nombre, les participants ont eu l’occasion de poursuivre les discussions amorcées durant la journée ou de commencer à discuter de certains sujets en vue de rencontres à venir.
Image Title
De gauche à droite : Jean-Marie Rainville et André Plante, Association des producteurs maraîchers du Québec; Jean-Claude Poissant, secrétaire parlementaire du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et député de La Prairie (Québec); Steve Levasseur, verger Au cœur de la pomme; Simon-Pierre Murdock, Association québécoise de la distribution de fruits et légumes.

En savoir plus :



Sue Lewis
Directrice, Développement de marché
Association canadienne de la distribution de fruits et légumes
slewis@cpma.ca
(+1) 613-226-4187 x226

David Folkerson
Gestionnaire des communications
Conseil canadien de l’horticulture
dfolkerson@hortcouncil.ca
(+1) 613-226-4880 x218